Prélude à la danse

Le passe-rue se termine, la procession rejoint le local dans lequel sont déposés tous les outils et instruments anciens qui ont été présentés au public nombreux cette année encore. Libérés de cet héritage qui passe de main à main à travers les générations, les Ossalois vont maintenant danser sur des musiques traditionnelles. Certains mangent une pomme décrochée du poumè, symbole de prospérité et de bonheur qui était offert aux mariés. Le bal débute dans un ordre bien établi ouvert par le très solennel branlo baish (branle bas) dansé une seule fois. L’ordre des danses est codifié même si de nos jours la tendance laisse un peu de liberté au choix des musiques. Photos Joseph Thirant.