Drôle de brame

C’est toujours un plaisir chaque année d’observer et d’écouter le raire puissant, rauque, guttural et sans âge du cerf élaphe. En même temps que les champignons peuplent de leurs petites mais nombreuses présences son sol, la forêt va connaître un de ses temps de vie les plus forts: le brame des cerfs. Entièrement consacrés sur leur besoin incontournable de s’accoupler aux biches en chaleur, les mâles reproducteurs cessent de s’alimenter et vivent sur leurs réserves énergétiques durant toute la période du rut. Heureusement, rien d’aussi comparable chez l’autre espèce d’animal que nous sommes !

2 réponses
  1. Toujours les mêmes
    Toujours les mêmes dit :

    Ah l’amour ….. heureusement qu’il n’y a effectivement pas de similitude !!!!! On reconnaît toujours l’humour de Joseph jusque dans ses articles.

    Qui d’autre va se lancer à faire un petit commentaire sur le sujet ? A vos claviers…

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.