Toit, toit son toit

Les toits plats dits de première génération n’accordent pas beaucoup de confort au niveau du bruit quant il pleut un peu fort par exemple. Au sujet des toits des mobile-homes n’y a pas partout obligation sur tout le territoire français.

Suivant les régions, les gérants de campings peuvent exiger une marque bien précise ou au moins une uniformité dans le standing des mobile-homes qu’ils hébergent afin de respecter l’harmonie et l’intégration paysagère et éviter toute pollution visuelle qui nuirait à l’environnement. 
En conséquence, les mobile-homes première génération à toit plat et en aluminium sont de moins en moins acceptés dans les campings, surtout dans ceux assujettis à un texte de protection du littoral ou sites classés historique.

Il n’y a pas cette contrainte à L’Ayguelade, mais Victor et les siens- jeunes résidents- ont réhabilité le toit de leur mobile-home pour leur confort. De la sorte leur habitation s’intègre mieux dans l’ensemble du parc du camping. Deux petites journées de travail en famille ont suffi pour cela. Photos Catherine et Joseph Thirant

4 réponses
  1. AURELIE GIBERT
    AURELIE GIBERT dit :

    hahahahaha c’est pas faux quand il s’y mettent tout les deux il s’arrêtent que a l’heure de l’apéro

Les commentaires sont désactivés.